• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Performance économique et stress au travail

23092010

La performance d’une entreprise passe obligatoirement par le développement personnel et professionnel de ses collaborateurs. Dans une économie mondialisée, soumise à de nombreux aléas, ce sont les hommes qui en constituent la richesse et l’avenir. C’est sans doute une banalité que beaucoup ont oubliée ces dernières années et qui en ces temps de crise majeure se rappelle avec insistance à tous les dirigeants.

Des solutions existent cependant pour restaurer la confiance.

En premier lieu il est nécessaire d’instaurer un dialogue social centré sur l’efficacité économique de la structure compte tenu de ses moyens, à tous les niveaux de l’entreprise. Nous n’avons jamais autant communiqué à l’extérieur et si peu -ou si mal- à l’intérieur. Avec comme conséquence un désengagement de plus en plus marqué d’un nombre croissant de collaborateurs. Il faut aussi mieux former et informer les managers, tant en termes de « savoir faire » que de « savoir être » et réhabiliter un management de proximité, tout en valorisant l’expérience acquise. La formation académique initiale ne saurait en effet à elle seule asseoir « de facto » les compétences d’un manager. La formation « tout au long de la vie » prend ici toute son importance même si la compétence managériale est indissociable de l’expérience.

On entrevoit ici le rôle essentiel que devraient jouer les « seniors » dans les entreprises, à la fois parce qu’ils disposent des compétences que leur confère leur expérience, mais également parce qu’ils sont les mieux à même de les transmettre aux plus jeunes. A la condition bien entendu que ces mêmes seniors puissent faire valoir leurs compétences bien au delà de 50 ans. Rappelons au passage qu’avec 35 % de seniors au travail dans nos entreprises, la France est « lanterne rouge » en Europe. La réforme des retraites devrait nécessairement agir dans un sens positif à ce sujet…

Il faut enfin ne pas laisser les outils gérer les hommes. Les progiciels de gestion intégrée RH ont, ces dernières années, trop pris l’ascendant sur l’appréciation humaine des situations. Comme par exemple dans l’e-recrutement qui ne laisse la place à aucun profil « atypique ». Hors l’entreprise est constituée avant toute chose d’humanité et de diversité. A trop la vider de sa substance première, le risque est grand de la voir disparaître.







Fidel T. CAPO-CHICHI |
plavixfr |
Contrôle Interne et Managem... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spironolactonefr
| citalopramfr
| veillestrategique