Accueil Mondialisation L’Empire du Milieu à la conquête du Monde

L’Empire du Milieu à la conquête du Monde

4 min lues
0
0
160

La Chine dont le PIB s’établit à 5878,6 milliards de dollars dépasse pour la première fois celui du Japon  qui n’est que de 5474,2 milliards de dollars. Elle devient ainsi en 2010 la 2ème économie mondiale, supplantant celle du Japon qui régresse à la 3ème place. Les chiffres sont cependant trompeurs pour le pays le plus peuplé de la planète qui, avec 1,3 milliard d’habitants, dispose d’un revenu par tête 10 fois inférieur à celui du Japon. Au-delà des chiffres si vertigineux soient-ils, je reprendrai à mon compte la locution latine d’Ovide : Mihi cura futuri. Ma préoccupation, c’est le futur. Et c’est bien en l’espèce, de notre futur dont il est question dans cette analyse de chiffres. Les faits sont têtus, mais face à cette hyper croissance Chinoise, que rien ne semble pouvoir contenir, nos économies occidentales doivent assurément s’adapter à grande vitesse. Elles n’ont pas d’autre choix car de leur adaptation dépend leur survie et donc, la nôtre. Nos technocrates pourront toujours arguer du fait que l’économie étant désormais mondialisée, le libre échange étant garant de progrès pour les peuples, il n’y a aucune crainte à avoir à ce que la Chine, demain, achète le monde… 

C’est oublier un peu vite que derrière les chiffres et les structures économiques, il y avant tout des hommes. En Chine, derrière la façade d’une réussite flamboyante, il y a plus de 150 millions de pauvres. Et le revenu moyen n’y est guère élevé. Allons-nous devoir abandonner à la Chine nos technologies, notre savoir-faire, notre recherche et développement, à seule fin de satisfaire ses appétits de croissance ? Au nom d’un libre échange qui, on le voit chaque jour, a tendance à fonctionner toujours à l’avantage du même…  La crise financière de 2007/2008 a dévasté les économies mondiales et a clairement montré la fragilité d’un système internationalisé où l’effet de contagion est fort. De nombreux économistes appellent aujourd’hui à une meilleure régulation des échanges internationaux. 

La Chine, membre de l’OMC depuis 2001 les entendra t-elle ? 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Philippe Dieudonné
Charger d'autres écrits dans Mondialisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>