Accueil Performance Economique et Management Le Benchmarking : du management de la qualité à la performance sans limites

Le Benchmarking : du management de la qualité à la performance sans limites

2 min lues
2
0
45

Dans le magazine « Entreprise et carrières » n°1170 du 10 décembre 2013, Isabelle Bruno, Maître de conférences en Sciences Politiques, se livre à une analyse sans concessions du Benchmarking, à l’origine uniquement technique de management de la qualité. Aujourd’hui, il se systématise et s’étend à toutes les fonctions de l’entreprise, avec parfois des effets pervers sur les salariés.

Le titre de l’article est sans équivoque et donne d’entrée le ton : « Le benchmarking peut parfois s’assimiler à du harcèlement ».

Morceaux choisis :

…« le benchmarking entend court-circuiter les rapports de force qui pourraient s’exercer contre une décision hiérarchique en opposant aux  salariés contestataires la preuve chiffrée qu’ailleurs on peut faire autrement et mieux. Les objectifs assignés sont alors supposés indiscutables puisque tirés du réel »…

…« Partout où il est à l’honneur, le benchmarking repose sur la quantification des résultats, la comparaison avec d’autres organisations, quel que soit leur secteur d’activité, et la valorisation sociale de la supériorité compétitive et de l’excellence. Autement dit, il s’agit d’engager tous les personnels « dans une course sans ligne d’arrivée » pour reprendre l’expression du PDG de Xerox. »…

Et de conclure : « …Ce dispositif a servi l’ascension d’une nouvelle élite gestionnaire et la précarisation galopante d’une part toujours plus grande de salariés. Seule une véritable démocratie participative dans les entreprises peut contrebalancer les effets de domination produits par une telle technique managériale. »

Au-delà des mots, cette analyse interroge chaque manager sur ses pratiques…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Philippe Dieudonné
Charger d'autres écrits dans Performance Economique et Management

2 Commentaires

  1. Murielle TRUCAS

    4 mars 2014 à 09:19

    Bonjour,

    En lisant votre article, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que ça faisait écho en moi. Il semblerait que certaines stratégies masquées « engager les salariés dans une course sans ligne d’arrivée » soient légion. Je trouve vos commentaires pleins de justesse et semblerait il de vécu.
    Continuez-dans ce sens je vous suis avec beaucoup d’intérêt.

    Bien cordialement
    Murielle TRUCAS

    Répondre

  2. Laurent JACQUEMINET

    21 octobre 2014 à 10:14

    Excellent sujet, forte connexion sur l’actualité, il faudrait aller encore plus loin et diffuser un « mode d’emploi » : par exemple « comment se protéger de la dictature des chiffres court terme » voire,  » comment protéger les dirigeants contre contre eux mêmes, quand ils se laissent aveugler par le mirage des chiffres court terme ».

    Bien à vous

    Laurent JACQUEMINET
    Cadre dirigeant et formateur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Mahamat KAMOUN un homme engagé pour le développement de l’Afrique

C’est avec plaisir que j’ai revu mon ami le Premier Ministre Centrafricain (20…