Accueil Emploi Chômage : La lettre d’un entrepreneur au Président de la République Emmanuel MACRON

Chômage : La lettre d’un entrepreneur au Président de la République Emmanuel MACRON

8 min lues
0
0
526
termination-110301_1920

♦Lettre adressée par courrier et mail à la Présidence de la République le 30 juin 2017

Monsieur le Président de la République,

Chef d’entreprise engagé depuis plus de 20 ans dans le développement économique, tant en France qu’en Afrique, je souhaite aujourd’hui vous interpeller directement sur un sujet – la lutte contre le chômage -  auquel aucun de vos prédécesseurs n’a apporté de réponses satisfaisantes.

Depuis la crise des « subprimes » en 2008, la situation de l’emploi dans notre pays n’a cessé de se dégrader. Toutes les catégories socioprofessionnelles sont impactées.

Quatre constats sont particulièrement inquiétants :

-       Les épisodes de chômage s’allongent, en particulier pour les cadres. Entre 2008 et 2014, le chômage de longue durée (chômeurs inscrits à Pôle Emploi depuis plus d’un an) a plus que doublé. Fin 2010, ils étaient 36 % dans cette situation pour atteindre 40 % à la fin de 2014. Fait saillant : parmi les cadres, ce sont ceux âgés de plus de 55 ans qui sont les plus touchés par le chômage de longue durée.

-       On prétend toujours que le diplôme protège du chômage. C’est aujourd’hui en grande partie inexact. Même pour les cadres. Les hommes représentent 63 % des cadres inscrits à Pôle emploi en 2010. Parmi eux, la moitié est constituée d’actifs de plus de 40 ans. 4 cadres demandeurs d’emploi sur 5 ont également un niveau de diplôme supérieur ou égal à Bac +2, contre un quart de l’ensemble des demandeurs d’emploi.

-       Le chômage de longue durée est une nouvelle donnée pour les cadres. Si 44 % des cadres sont sortis des listes des demandeurs d’emploi 12 mois après leur inscription, plus d’un tiers d’entre eux sont restés inscrits au moins 12 mois en continu. « Au total, 36 % des cadres ont donc été inscrits au moins 12 mois au cours des 24 mois qui ont suivi leur inscription (de façon continue ou non), soit une part légèrement plus faible que celle observée pour l’ensemble de la cohorte (…). Les femmes sont proportionnellement plus nombreuses que les hommes à connaître cette situation (39 % contre 35 %) », explique Pôle emploi.

-       Femme et « senior », un double handicap. Pour les plus âgés, une réinsertion durable dans le marché du travail est devenue quasi impossible, en France particulièrement. C’est encore plus vrai pour les femmes. Ainsi, « plus de 4 femmes sur 10 ont exercé des activités réduites de courte ou de longue durée sans pour autant sortir définitivement des listes de Pôle emploi ». Pour les « seniors » qui sont inscrits au chômage depuis plus d’un an, le chômage apparaît de plus en plus comme l’antichambre de la retraite.

Monsieur le Président de la République, cette situation est intolérable. Face aux  multiples défis auxquels notre nation est confrontée, nul ne peut accepter que la France compte aujourd’hui plus de 6 millions de chômeurs, dont un nombre grandissant de cadres expérimentés. Nul ne peut accepter cette discrimination quasi systématique à l’égard de nos compatriotes au chômage, âgés de plus de 50 ans. Et quelle idée saugrenue de qualifier du même vocable « senior » un individu en pleine force de l’âge, apte à travailler, et un retraité de 70 ans.

Monsieur le Président de la République, j’ignore si notre pays deviendra un jour une « startup nation » comme vous l’avez récemment appelé de vos vœux. Ce dont je suis certain en revanche, c’est que ce sont nos entreprises qui créent aujourd’hui et qui créeront demain les emplois qui nous font si cruellement défaut. Aussi, j’appelle de mes vœux l’organisation – dans les meilleurs délais -  d’un « Grenelle de l’entreprise et de l’emploi ». Non pas une réunion formelle et théorique comme notre pays en a vu beaucoup. Mais un rendez-vous à l’issue duquel nous devrons être en mesure de dégager, avec l’ensemble des parties prenantes, des pistes d’actions concrètes. Il y a urgence.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma Haute considération.

Philippe DIEUDONNÉ

Président

HUMANUM EXECUTIVE S.A.S.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Philippe Dieudonné
  • Les profils expérimentés et leur(s) carrière(s)

    Le réseau social VIADEO vient de rendre publique une enquête réalisée en Janvier 2016 aupr…
Charger d'autres écrits dans Emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Commentaire sur la politique publique en matière d’intelligence économique

La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, a présenté mercredi 8 Décembre en Cons…